21 octobre 2010

Moi, les oiseaux et le nouveau continent

Voilà plusieurs jours que je réfléchis à ce que je vais pouvoir vous raconter de mes vacances à Montréal et à New York. Raconter ce que nous avons vu, ce que nous avons fait et aimé prendrait trop de pages... Nous avons passé de merveilleuses vacances et mes premiers pas sur le nouveau continent ont été incroyables ! A vrai dire, notre voyage nous a surtout donné l'envie de retourner là-bas. Que ce soit au Québec, qu'à New York. 

Faute de mots et de temps pour faire un compte rendu détaillé, voilà quelques photos. Des photos de nos voyages d'abord qui a commencé à Montréal, qui s'est poursuivi à Québec, qui nous a conduit jusqu'au nord de Québec dans une réserve faunique et qui a continué à New York avant dernier détour par Montréal. Autant vous dire qu'on a fait des kilomètres. Mais malgré nos périples et les kilomètres avalés, j'ai l'impression de n'avoir rien vu du Québec en particulier et du Canada en général. Ce pays est tellement grand ; il y a tellement de choses à voir ! Voilà donc un bref aperçu de notre merveilleux voyage.

Mais, je ne serai pas moi si je ne passais pas mon temps les yeux braqués vers le ciel à la recherche d'oiseaux. Cela nous a permis de faire des rencontres extraordinaires. Et j'ai hâte de vous raconter tout ça ! Je n'ai pas fini d'identifier tous les oiseaux que nous avons vu. Mais je vais vous présenter certaines de nos merveilleuses trouvailles.

Pour commencer, voilà un oiseau que je ne connaissais pas du tout, mais qui est très présent à la fois au Québec et à New York. Je vous présente le Merle d'Amérique (Turdus migratorius) avec son joli poitrail orangé.

Merle_Am_rique3

 

Nous avons ensuite profité d'une randonné de six heures dans la montagne pour observer quelques espèces. Et pas seulement d'oiseaux !

Nous avons d'abord croisé un Maman Porc-épic avec son bébé.

porc__pic

Ensuite, un Mésangeai du Canada (Perisoreus canadensis) a failli se poser sur la tête de Kuzco avant d'aller picorer un peu plus loin.

M_sangeai

Enfin, nous avons croisé une Gélinotte huppée (Bonasa umbellus) qui faisait sa promenade du soir.

G_linotte_Hupp_e3

Pour finir avec les oiseaux du Québec et avant de s'attaquer à nos trouvailles New Yorkaises, voilà le petit dernier de la bande : un Héron strié (Butorides striata) découvert paraissant sur un rocher sur le Saint Laurent.

H_ron_stri_

 

Parlons à présent de New York City, et plus particulièrement de Central Park... Si on m'avait dit que je verrais autant d'oiseaux à New York, je n'y aurais jamais cru. Un ornithologue amateur que nous avons croisé là-bas nous a expliqué que nous étions à la période des migrations et que les oiseaux venant du nord, voyant la marre verte qu'est Central Park vu du ciel s'y arrêtent pour quelques jours.

Soyez attentifs, je vous garde le meilleur pour la fin ! 

Pour commencer un magnifique Quiscale à longue queue (Quiscalus mexicanus) qui a l'air d'avoir des choses à dire !

Quiscale

Voilà un des innombrables écureuils qui peuplent Central Park.

_cureuil

Voilà également une petite Sitelle à poitrine blanche (Sitta carolinensis) qui était bien agitée !

Sitelle3

Nous avons aussi vu un très beau Geai bleu (Cyanocitta cristata), qui, comme vous le constatez, ne nous a pas laissé le photographier facilement.

Geai_bleu4

Voilà un oiseau dont je n'avais jamais entendu parler, mais qui est vraiment magnifique. Tout en finesse et élégance : le Moqueur chat (Dumetella carolinensis).

Moqueur_chat3

Bon, préparez vos mirettes, on approche du clou du spectacle. Avant l'apothéose, voilà la pré-apothéose. Parce que bon, soyons honnêtes, les trois quarts de mes photos sont floues ou prises de loin. Mais alors celles là, je n'en suis pas peu fière. Certes, je n'y suis pas pour grand chose, ces oiseaux-là sont beaucoup moins timides que tous les autres. Mais bon... Admirez donc le Cardinal rouge (Cardinalis cardinalis) mâle (à gauche) et sa dame (à droite) !

cardinal3

 

Vous l'attendiez tous, voici le clou du spectacle. Voici le truc de ouf malade qu'on a vu lors d'une excursion à Central Park. Mais avant toute chose, je vais vous raconter une petite histoire. Il faut que je vous raconte comment tout a commencé. Vous l'aurez compris, nous étions à New York, en ballade à Central Park, l'objectif de l'appareil vissé sur les oiseaux. Nous étions en train de poursuivre une sitelle qui n'arrêtait pas de bouger quand un gentil monsieur est venu nous demander en anglais : "Are you looking for the hawk ?". Moi, je croyais me souvenir que "hawk" c'était un rapace, mais je ne voyais pas trop pourquoi le gentil monsieur me parlait de rapace alors que je prenais en photo une Sitelle... J'ai bafouillé trois mots mais le monsieur ne s'est pas démonté et nous a demandé de le suivre.

Il nous a alors emmené hors des sentiers de Central Park, dans un endroit un peu plus sauvage au milieu des arbres. Moi, toujours aussi téméraires, j'étais persuadée que le gentil monsieur était un terroriste psychopathe cherchant juste à nous attirer dans un coin sombre pour nous dépecer, mais Kuzco n'est pas aussi méfiant que moi. J'ai bien fait de l'écouter, parce qu'au détour d'un chemin, sur un arbre juste à côté de nous, que vois-je ? Qu'apercevois-je ? Un truc de ouf malade, je vous l'ai dit. Sur une branche, était posée une buse. Une vraie buse dite "à queue rousse" (Buteo jamaicensis) gentiment en train de se sustenter d'un petit lapin innocent.

Je ne remercierait jamais assez ce gentil monsieur, pas du tout terroriste psychopathe qui nous a permis d'observer ce magnifique spectacle (même si, en vrai, je ne suis pas fan des déchiquetages de lapin à coup de bec...). 

Enjoy !

Buse6

Buse5

Oui, je sais ça paraît incroyable de voir une buse à Central Park, mais on nous a expliqué qu'elles nichaient en haut des building autour de Central Park. Mais là n'est pas le plus incroyable. Le plus incroyable, le voilà : je vous l'ai dit, cette buse était en train de déjeuner. Bien. Mais vous savez que Central Park est habité par de nombreux écureuils, et la buse mangeait justement sur le territoire de deux écureuils qui par de petits cris bizarres faisaient bien savoir que ça ne leur plaisait pas beaucoup.

Mais tout à coup, un écureuil plus téméraire que les autres a attaqué la buse qui a montré à l'écureuil qu'il pouvait essayer de l'attaquer s'il voulait servir de goûter. C'était un moment intense et incroyable. J'en ai encore plein d'étoiles dans les yeux. Mais je vous laisse apprécier par vous-même.

buse7


Commentaires

    Merveilleux...New York ne m'attire pas du tout mais là, ce petit côté "nature" me plaît bien. Ces oiseaux de Central Park sont de parfaits étrangers pour nous.
    L'écureuil me rappelle celui qui venait boire dans la piscine de Guadarrama près de Madrid.

    Posté par Moune, 21 octobre 2010 à 23:54

  • Quel merveilleux voyage je viens de faire!!!!Tu m'as régalé avec tes jolis oiseaux!J'essaie moi aussi de les prendre en photos(enfin ceux de chez nous)mais je n'ai pas l'appareil adequat pour le faire!Met vite d'autres photos!!!Bon week-end!!Bisous!!

    Posté par dani, 23 octobre 2010 à 10:11

  • Tu rigoles ? Elles sont très bien tes photos !!! En revanche, quand tu as parlé d'un "truc de dingues", j'avoue que je m'attendais à un spécimen de star un peu plus humain. ))

    Posté par cotcot, 24 octobre 2010 à 15:41

  • @Moune Pour le côté "nature" de NYC, c'est vraiment exceptionnel de trouver un parc aussi grand au milieu d'une mégalopole. Central Park me fait un peu penser au Retiro de Madrid, mais en encore plus grand et sauvage !
    En revanche, je ne me souviens pas de cet écureuil... Et c'est bien dommage !
    @dani Continue à prendre plein de photos ! Même avec un petit appareil, on peut faire de jolies photos ! Il suffit de trouver un oiseau un peu calme !
    @cotcot Désolée pour la déception !! Si j'ai effectivement vu plein de tournages à NYC (on croise plein de mannequins en train de poser dans des ruelles, de tournages de publicités...), point de célébrités à l'horizon !

    Posté par Kuzca, 25 octobre 2010 à 16:53

-->

Poster un commentaire